18 juin

MAGISTRATE AGRESSEE, JUSTICE EN DANGER

Après l’odieuse agression de Mme Magali Tabareau, conseillère à la cour d’appel de Versailles et présidente de cour d’assises, l’A.P.M. exprime sa vive émotion et son extrême indignation, en assurant la victime et ses proches de toute sa sympathie.

Dans l’attente des conclusions de l’enquête, et, il faut l’espérer, l’arrestation des auteurs, le modus operandi tend très fortement à accréditer l’hypothèse que ce pourrait être en raison de sa qualité de magistrat, et/ou, le cas échéant, de décisions rendues ou à rendre, que les auteurs s’en seraient pris à cette collègue d’une façon aussi brutale.

De fait, dans un contexte général de dévaluation des fonctions d’autorité, où, en particulier, justice et forces de l’ordre sont exposées en permanence au soupçon et au dénigrement, l’on voit se multiplier les actes de violences à l’encontre des membres de ces institutions : il importe donc que les pouvoirs publics prennent toute la mesure du danger et mettent en œuvre les moyens de protection propres à assurer la sécurité personnelle de ceux qui se dévouent à servir le droit et l’Etat.

Lu 394 fois Dernière modification le mardi, 18 juin 2019 12:38