02 mai

Le syndicat de la magistrature et le « Mur des cons »

Dans le torrent d’indignations que provoque ce placardage inadmissible dont des magistrats sont les auteurs, je relèverai en particulier sur ce « mur des cons » la présence de parents de victimes ce qui constitue une insulte impardonnable à la mémoire de ces enfants assassinés.


Comme une grande majorité de nos concitoyens, j’ai été indigné, choqué par ce fichage odieux émanant de magistrats, certes syndiqués, mais magistrats avant tout, porteurs d’ une obligation de dignité et de délicatesse, qui s'impose même dans leurs vies privées.

Des magistrats qui ont violé éhontément leur serment : « Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de garder religieusement le secret des délibérations et de me conduire en tout comme un digne et loyal magistrat. »

On en est loin…

C'est aussi le crédit du corps qui est altéré, avec un tel comportement, vulgaire et grossier et qui, dans le fond, témoigne tant de partis pris idéologiques et politiques que d'un manque de respect élémentaire pour les personnes.

Un syndicat minoritaire, non suivi par plus des 2/3 du corps judiciaire, qui se faisait le chantre de la morale, de la démocratie, de l’égalité des droits, de la lutte contre toutes les discriminations, et qui n’a pas hésité, sans l’ombre d’un doute, à utiliser l’une des pires méthodes qu’il était censé dénoncer avec vigueur.

Que tous les magistrats, adhérents à ce syndicat, qui ne tolèrent pas d’être complices d’un tel scandale, déchirent leurs cartes.


Que ceux qui occupent des responsabilités dans ce syndicat, démissionnent et que leur dernier acte soit, pour le moins, des excuses publiques.

A l’époque où beaucoup ne croient plus en rien, où l’autorité est bafouée, où l’exemple ne vient plus d’en haut, où l’honneur est devenu un vain mot, la Justice ne peut chasser d’un revers de main une telle infamie sous peine d’une totale décrédibilisation de l’institution.

25 avril 2013,

Jean-Paul GARRAUD

Magistrat

Président de la nouvelle APM

Ancien Député
Lu 1960 fois