Dernières parutions

  • (le « gloubi-boulga » de M Thiriez)                 Le rapport présenté par l’ex-énarque (honteux ?) Frédéric Thiriez témoigne, en ce qui concerne la justice -sur la toile de fond d’une grossière démagogie que d’aucuns pourraient qualifier d’authentiquement « populiste » dans sa posture qui se veut « anti-élites »-, d’une méconnaissance crasse du B A BA de…
    En savoir plus...
  • L’ESCALADE DES BARREAUX mercredi, 05 février 2020
    Le mouvement des avocats contre la réforme de leur régime de retraite prend de plus en plus l’allure d’un sabotage du cours de la justice, dont les justiciables sont les premiers à faire les frais.
    En savoir plus...
  • Les indignes et irresponsables propos de Mme Belloubet, assimilant la critique d’une religion –serait-elle grossièrement exprimée par une jeune mineure qui a peut-être encore des choses à apprendre dans le domaine de la sociabilité-, à une atteinte à la liberté de conscience –dans l’ignorance crasse ou dans le plus parfait…
    En savoir plus...

Adhérez à l'APM

Association Professionnelle des Magistrats - la nouvelle association professionnelle des magistrats

(le « gloubi-boulga » de M Thiriez)

                Le rapport présenté par l’ex-énarque (honteux ?) Frédéric Thiriez témoigne, en ce qui concerne la justice -sur la toile de fond d’une grossière démagogie que d’aucuns pourraient qualifier d’authentiquement « populiste » dans sa posture qui se veut « anti-élites »-, d’une méconnaissance crasse du B A BA de notre ordre constitutionnel.

Le mouvement des avocats contre la réforme de leur régime de retraite prend de plus en plus l’allure d’un sabotage du cours de la justice, dont les justiciables sont les premiers à faire les frais.

Les indignes et irresponsables propos de Mme Belloubet, assimilant la critique d’une religion –serait-elle grossièrement exprimée par une jeune mineure qui a peut-être encore des choses à apprendre dans le domaine de la sociabilité-, à une atteinte à la liberté de conscience –dans l’ignorance crasse ou dans le plus parfait mépris d’une jurisprudence constante des tribunaux français comme européens, et, en prime, à l’instar de M. Macron récemment, en s’immisçant dans le cours d’une affaire de justice-, ont été à peu près unanimement condamnés ; à l’exception, évidemment, des fanatiques dont elle légitime ainsi la revendication en faveur de l’instauration d’un délit de blasphème dans notre pays, et qui, aujourd’hui, menacent très directement la vie de cette adolescente, qu’ils lapident sur les réseaux sociaux  -alors que l’on sait, s’il y en avait besoin, notamment depuis l’attentat contre « Charlie Hebdo », où peut conduire leur haine de la liberté d’expression des autres…