Dernières parutions

  • PARADIS MUTUALISTE… dimanche, 12 novembre 2017
    On apprend par le Monde daté du 9 novembre, sous le titre « Quand une mutuelle de fonctionnaires s’assure des impôts réduits à Malte », que la mutuelle INTERIALE avait ouvert une filiale à Malte, où l’imposition des entreprises est bien inférieure à celle de la France…
    En savoir plus...
  • La sécurité, de toute évidence, n’a jamais fait partie des premiers sujets de préoccupation de l’actuel Président de la République : ce n’est manifestement pas dans son ADN intellectuel… C’était, néanmoins, une figure imposée de la fonction, et, il vient de s’y résoudre après cinq mois de mandat. De ce qui…
    En savoir plus...
  • FERDINAND LOP, LEGISLATEUR lundi, 17 juillet 2017
    Ferdinand LOP avait inscrit à son programme électoral « l’extinction du paupérisme après 10h. du soir ». Le Sénat semble lui emboîte le pas, puisqu’il vient, en somme, de décréter l’extinction du terrorisme le 21 décembre 2021 à minuit…
    En savoir plus...

Adhérez à l'APM

Dernières parutions

 On dit traditionnellement de la justice, depuis MONTESQUIEU, qu’elle est le “troisième pouvoir”. Mais, dans notre histoire institutionnelle, ce pouvoir tiers a plutôt, jusqu’ici, fait figure de “tiers exclu”, de “parent pauvre”, au sein du pouvoir -oserais-je dire de “tiers-état” du pouvoir ?... Faudrait-il, alors, comme l’Abbé SIEYES, dans sa fameuse brochure à la veille de la Révolution “Qu’est-ce que le tiers-état ?”, se demander, de ce “tiers état” judiciaire : “Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? Rien. Que demande-t-il ? A y devenir quelque chose”.

themisCréée en 1981, l’A.P.M. était porteuse de la révolte d’un grand nombre de magistrats, heurtés par les nouvelles orientations de la politique pénale issues de l’alternance politique de la même année : dans l’ivresse idéologique de leur victoire, les nouveaux responsables des affaires publiques affichaient en effet bruyamment leur volonté de rupture avec les valeurs et conceptions qui avaient, jusque-là, inspiré la législation et les pratiques en la matière, en particulier, devant la montée constante des violences et de l’insécurité, les réformes judicieuses adoptées sous l’impulsion du garde des sceaux Alain PEYREFITTE pour réduire l’érosion des peines et rendre plus efficaces les procédures.