Dernières parutions

  •                 C’est dans un parc d’attractions (!) que M. MACRON a lancé hier sa grande opération de communication politique préélectorale sur la Justice, dite pompeusement « Etats généraux de la Justice », annonçant, sur l’air du « ça ira, ça ira », la révolution dans l’institution –qu’il persiste, par dérision et mépris affiché à…
    En savoir plus...
  • Avec un cynisme sans égal, Me Dupont-Moretti, qui est en train de faire voter une loi renforçant au-delà de toute mesure le secret professionnel de ses confrères avocats (qui vont voir leurs cabinets, si le Parlement n’a pas un sursaut de lucidité et de responsabilité, transformés en sanctuaires inviolables –et…
    En savoir plus...
  •             Par une décision n° 441255 du 23 septembre dernier, le Conseil d’Etat vient de désavouer sèchement l’ex-garde des sceaux, Mme Nicole Belloubet, en annulant des dispositions importantes de la circulaire du 20 mai 2020 qu’elle avait envoyée aux parquets pour, sous le prétexte parfaitement abusif de la crise sanitaire,…

Adhérez à l'APM

Association Professionnelle des Magistrats - la nouvelle association professionnelle des magistrats

L’Etat n’a pas pris ou ne veut pas prendre conscience que le défi lancé à notre démocratie est d’ordre civilisationnel, déplore Jean-Paul Garraud, député européen RN et président de l’association professionnelle des magistrats. Tribune.

« Ils » sont donc « passés », une fois de plus, ridiculisant les téméraires fanfaronnades d’un Président qui s’était pris pour le futur Maréchal Joffre à la veille de la bataille de la Marne…

             Mme BELLOUBET avait couronné son lamentable, passage à la Chancellerie par une libération massive de détenus (plus de 13 000) sous un prétexte sanitaire totalement artificiel (le risque de contamination n’était, évidemment, pas lié au nombre de détenus présents, mais, aux seules précautions prises pour prévenir l‘entrée du virus de l’extérieur –et, de fait, celles adoptées par l’administration pénitentiaire se sont révélées efficaces, puisqu’il n’y a eu que peu de cas, bien maîtrisés : ce qui montre à quel point la ministre s’était moquée des Français, en jouant sur leur peur pour faire passer ce qui n’était, en réalité, que la concrétisation d’une pure vision idéologique anti-carcérale et anti-pénale !).