Dernières parutions

  • PENITENTIAIRES A LA PEINE vendredi, 19 janvier 2018
    Les mouvements qui agitent les prisons ces jours-ci s’inscrivent dans un délitement institutionnel qui vient de loin.
    En savoir plus...
  • En dehors de tout débat sur l’opportunité de construire un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes, la décision de M. Macron et de son gouvernement, tant par les conditions dans lesquelles elle est intervenue que par le message qu’elle envoie aux milieux de la délinquance et de la criminalité, attente…
    En savoir plus...
  • DES CHANTIERS POUR DECHANTER vendredi, 19 janvier 2018
    Suite à la « restitution » faite, le 15 janvier dernier, par Mme Belloubet des cinq rapports qui lui ont été remis dans le cadre des « chantiers de la justice », on ne peut manquer, échaudé par les précédents d’opérations de communication à grand spectacle qui font un peu partie des figures imposées…
    En savoir plus...

Adhérez à l'APM

Dernières parutions

Cinq organisations syndicales de praticiens hospitailers, ont, dans un communiqué commun le 6 janvier dernier, appelé leurs membres à refuser désormais les missions d’expertise judiciaires pour protester contre un décret du 30 décembre 2015 relatif aux collaborateurs occasionnels du service public de la justice.

 

Alors que le Président et son Gouvernement semblent engagés dans une véritable fuite en avant, comme pour tenter d’échapper au poids de leurs responsabilités et de faire oublier le discours de désarmement, juridique et moral, qui a été le leur et celui de toute leur famille de pensée –dont l’actuelle garde des sceaux n’a cessé de donner l’illustration la plus caricaturale-, les Français ne doivent pas être dupes de postures de circonstance ni d’opérations de communication publique, mâtinées d’évidents calculs politiques, qui cherchent à exploiter la légitime émotion de notre peuple. C’est une question de crédibilité : ils peuvent bien affecter de piétiner les « vaches sacrées » qui étaient et restent celles d’une grande partie de leur majorité et des milieux intellectuels qui sont leur terreau naturel –pour qui l’horreur de ce qu’on appelle, chez eux, « dérive », voire « hystérie » sécuritaire est l’un des ciments les plus forts qui les rassemble encore-, ils ne seront jamais les mieux placés pour endosser ce nouvel uniforme…

Nous écrire :
M. Jean-Paul GARRAUD, Avocat Général,
Cour d'Appel, Place Alphonse Lepetit,
POITIERS, 86000

Contact0