Dernières parutions

  • A la fin des années 1970, le nommé Jacques Bidalou, juge d’instance à Hayange, avait accoutumé de rendre des jugements extravagants, dans un esprit qu’on pourrait qualifier de « situationniste », qui mêlait outrance et dérision dans le détournement des principes juridiques pour des finalités idéologiques ; lorsqu’il lui vint, entre autres fantaisies,…
    En savoir plus...
  • En attendant le « Grenelle » annoncé par une sous-ministre -qui piétine, une fois de plus, allègrement les plates-bandes de sa collègue à la Justice sans que cette dernière semble s’en émouvoir-, les surenchères dans la plus crasse inculture juridique et linguistique vont bon train ; avec, entre autres, une forte pression de…
    En savoir plus...
  • Affaire Fillon ou affaire Houlette.. dimanche, 30 juin 2019
    La longue interview donnée par Eliane Houlette en quittant le parquet national financier, dans Marianne de la semaine dernière, semble être passée très inaperçue, et, c'est fort dommage, car ce plaidoyer pro domo laisse pantois sur ce qui aura été son plus beau "coup" à la tête de cette très…
    En savoir plus...

Adhérez à l'APM

Dernières parutions
14 avril

Après le "canard enchaîné", voici "le monde.fr" qui me cite. À quand BFM TV ? Ce serait la suite logique, non? 

En effet, sous le titre " la curieuse théorie qui veut faire croire que François Fillon a été blanchi" l'article veut faire croire,quant à lui, que mon analyse qualifiée de "fumeuse" serait totalement orientée pour rendre service à mon candidat.

En droit, l'enquête pénale menée par le Parquet national financier se terminant par une ouverture contre X signifie qu'il n'y avait ni charge, ni indice grave ou concordant contre quiconque au moment de la saisine des juges d'instruction.

L’A.P.M., qui, de longue date, était favorable à l’abaissement de la majorité pénale, se réjouit de voir cette idée progresser auprès de responsables politiques.