Dernières parutions

  • UN CONS. CONS. TRES POLITIQUE… jeudi, 14 février 2019
    Les derniers projets de nomination au Conseil constitutionnel annoncés soulèvent, une fois de plus et plus que jamais, de graves questions institutionnelles. On constate, en effet, qu’elles persistent d’évidence à faire prévaloir des logiques purement politiques, au mépris de ce qu’est devenu l’essentiel du rôle et de l’activité concrète du…
    En savoir plus...
  • QUAND LE CONS. CONS. FAIT DES MIRACLES… dimanche, 18 novembre 2018
    « C’est un miracle », s’est exclamée Mme Murielle Bolle en apprenant la décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel sur la demande qu’elle avait formulée d’annulation de sa garde à vue initiale, en 1984, au titre d’une question prioritaire de constitutionnalité, transmise –fort imprudemment-, au Conseil par la Cour de…
    En savoir plus...
  • La transmission, par la Cour de Cassation, d’une question prioritaire de constitutionnalité (Q.P.C.) au Conseil constitutionnel, relative à l’absence d’avocat auprès d’une prévenue lors d’une garde à vue qui s’est déroulée… il y a 34 ans, illustre de manière caricaturale la dérive –qui était par trop prévisible-, de cette procédure…
    En savoir plus...

Adhérez à l'APM

Dernières parutions
12 novembre

On apprend par le Monde daté du 9 novembre, sous le titre « Quand une mutuelle de fonctionnaires s’assure des impôts réduits à Malte », que la mutuelle INTERIALE avait ouvert une filiale à Malte, où l’imposition des entreprises est bien inférieure à celle de la France…

La sécurité, de toute évidence, n’a jamais fait partie des premiers sujets de préoccupation de l’actuel Président de la République : ce n’est manifestement pas dans son ADN intellectuel… C’était, néanmoins, une figure imposée de la fonction, et, il vient de s’y résoudre après cinq mois de mandat.

De ce qui fait figure, avant tout, d’exercice de communication à grand spectacle, on ne retiendra rien de très concret, en dehors d’un engagement de recrutements (qu’il faudra, néanmoins, confronter au solde des départs pour cause de retraite ou autre…) et d’accroissement de moyens (dans un contexte qui restera, quoiqu’il en soit, de pénurie criante…) pour les forces de police.

Ferdinand LOP avait inscrit à son programme électoral « l’extinction du paupérisme après 10h. du soir ». Le Sénat semble lui emboîte le pas, puisqu’il vient, en somme, de décréter l’extinction du terrorisme le 21 décembre 2021 à minuit…