13 octobre

HOLLANDE : LA FORFAITURE

Les propos ahurissants tenus par M. HOLLANDE sur la magistrature dans un récent ouvrage publié ne signent pas seulement la médiocrité de caractère et la vulgarité de pensée d’un personnage qui a, manifestement, atteint depuis longtemps son plus haut niveau d’incompétence, elles représentent, de la part de celui qui est, de par la Constitution, le « garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire », une haute trahison de l’un de ses devoirs essentiels.

hollande proposC’est la fonction présidentielle qui se trouve ainsi directement atteinte et discréditée en la personne d’un titulaire capable de se montrer à ce point inférieur aux exigences de cette haute charge, et, il faudra plus que quelques caresses aux hermines des plus hauts représentants du corps judiciaire pour effacer cette agression -sans précédent, en démocratie, à ce niveau de responsabilité, envers une institution qui est le pilier de l’Etat de droit : il y a des pays où une telle forfaiture contraindrait son auteur à la démission, sans préjudice des foudres pénales de la loi.

Lu 572 fois Dernière modification le jeudi, 13 octobre 2016 09:11